Le mur du son est donc un phénomène physique aérodynamique caractérisé par l'atteinte d'une vitesse au moins égale à celle de la vitesse du son, soit 1 224 km/h (dans l'air à 20 °C) ou Mach 1, et provoquant une onde de choc sous forme de « bang » supersonique. Le mur du son résulte d'une accumulation d'ondes sur le devant de l'appareil ce qui engendre des perturbations aérodynamiques notables.

La vitesse supersonique permet des applications dans différents domaines. Dans le civil, des programmes ont été réalisés et d'autres sont en projet, en particulier pour les jets privés permettant ainsi des liaisons plus rapides entre différents endroits du globe. En ce qui concerne le domaine militaire, le supersonique a su prouver son intérêt tactique en équipant tous les avions de chasse actuels.

Cependant, l'utilisation du supersonique est limitée en raison de plusieurs contraintes.

 

C'est avant tout l'accomplissement d'un rêve par l'Homme de défier les lois de la nature. Le mur du son est franchi, mais qui sait comment atteindre des vitesses hors-du commun telles les vitesses hypersoniques qui nous semblent encore inabordables.